Sell in may and go away, stay away till St leger day

La plupart des investisseurs en bourse connaissent ce dicton que l’on pourrait traduire par  » Vendre en mai et s’en aller, rester à l’écart jusqu’au jour du St leger ». Pour information, le St leger est la dernière course de la saison hippique britannique.

Appelé aussi indicateur Halloween pour les américains, ce dicton suppose que les marchés boursiers sont plus fructueux d’une saison à l’autre dans une même année. La période comprise entre le premier novembre et le 30 avril serait porteuse et fortement haussière alors qu’entre le premier mai et le 31 octobre, cette période souffrirait. Analysons de plus près:

Selon le site Internet Stock Trader’s Almanac, un montant de 10 000 $ US investi chaque année dans le Dow Jones entre le 1er novembre et le 30 avril entre 1950 et 2008 aurait rapporté 474 305 $ US. Le même placement, entre le 1er mai et le 31 octobre, serait descendu à 8 012 $ US, soit une perte de 1988$!

J’ai vérifié et les résultats sont tout aussi intrigants sur le cac 40 ou le FTSE. A quoi est donc du ce phénomène cyclique? Suffirait-il d’investir en bourse entre novembre et avril puis de placer son argent sur un livret entre octobre et mai?

Plusieurs raisons sont invoquées:

– Selon un économiste, le prix de l’or noir a tendance à atteindre des niveaux plus élevés en février, mars, avril et mai.

– Selon certains chercheurs, c’est pour des raisons fiscales qu’il est courant de voir les investisseurs américains, institutionnels ou individuels, se débarrasser des valeurs qui ont subi une dépréciation en cours d’année et pour lesquels ils peuvent demander un crédit d’impôt.

– D’autres analystes expliqueraient ce phénomène par le surplus de liquidités en fin d’années (bonus ou primes) qui permet aux investisseurs d’acheter des actions en début d’année.

– D’autres l’expliqueraient par l’attitude des fonds de placements qui vendraient en fin d’année les valeurs décevantes et en rachèteraient, là aussi, en début d’année.

– Pour d’autres, l’économie tourne au ralenti durant l’été et le marché boursier, de ce fait, aussi. Les volumes faisant foi.

– D’autres explications sont données mais moins crédibles donc je ne les citerai pas.

Alors que faire?

Est-ce crédible à ce point pour entamer une stratégie sur les périodes?! Le passé dit que oui mais il ne présage pas de l’avenir. De plus, une technique aussi simpliste pour gagner de l’argent est surprenante et pourtant les faits sont là. Alors… En toute honnêteté, je ne l’appliquerai pas mais je regarderai d’un œil amusé et intéressé. Et vous?