Krach immobilier en Espagne

De retour en France, après 2 semaines sur la costa brava, l’heure est au bilan.

carte_costa_brava-150x150Comme vous le savez, je piste le marché espagnol. Je suis intéressé par un studio dans certaines villes que j’ai ciblé. L’objectif n’est pas uniquement de détenir une résidence secondaire, car qui dit résidence secondaire dit dépenses sans contrepartie financière. L’objectif est de jouir physiquement de l’appartement mais surtout de le louer.

Je piste, par exemple, depuis deux ans une ville qui se nomme Empuriabrava. La surprise est que les prix n’ont pas baissé, loin de là même. Les villes à proximité de la France sont-elles moins touchées que les autres? Les stations balnéaires sont-elles épargnées? Sans doute …

Il existe un réel krach immobilier sur le marché espagnol. La niche, que je scrute, est épargnée. Malheureusement pour moi. Si les années futures confirment cette tendance, je n’investirai pas sur la costa brava. Le but est quand même d’obtenir un rendement locatif digne de ce nom et non uniquement de profiter des lieux.

L’interview que vous pouvez relire en cliquant sur ce lien: http://www.capitalstory.fr/interview-dun-avocat-espagnol/, a été confirmée par les questions que j’ai posées à différents acteurs du marché. La surprise était que deux agences immobilières sur deux contactées sont détenues par des allemands. Une ville très cosmopolite et donc très intéressante.

Cependant, une réponse m’a interpellé. Le taux d’occupation n’était pas reluisant. Il existe deux interprétations possibles. Soit le marché locatif saisonnier commence à souffrir de la crise européenne et le danger tendanciel de la non-location est inquiétant, soit je vois le verre à moitié plein avec une future baisse inévitable des prix. La baisse du taux d’occupation n’est que passagère et il sera intéressant d’investir plus tard.

Je penche pour la deuxième option, éternel optimiste que je suis, et je pourrais enfin investir. L’avenir nous le dira mais wait and see.

Dans tous les cas, j’ai désormais quelques contacts. Posséder un réseau est toujours important. Pour parfaire mes investigations, je retournerai sur la costa brava hors saison pour observer ce qu’il en est (temps, demande locative, vie locale, …). Les mois de mai et d’octobre seront intéressants à étudier.

Je suis toujours aux aguets. Je ne suis pas pressé, le temps étant toujours mon allié. Si cela se fait, tant mieux, et sinon je continuerai à louer pour mes futures vacances. Je n’achète pas pour acheter, pour le plaisir, mais pour investir. La nuance est très importante, elle est essentielle même!