Investir sur le long terme ou sur le court terme

Tout d’abord, définissons la notion de court ou long terme dans le monde de l’investissement. Quand j’étais sur les bancs scolaires, mes professeurs d’économie morcelaient une période d’investissement en trois:

Court terme: période inférieure à 1 année

Moyen terme: période comprise entre 1 et 3 ans

Long terme: période supérieure à3 ans

Personnellement, j’aurais mis le moyen terme entre 1 et 5 ans mais désormais une planification temporelle se situe soit sur du court terme ou soit sur du long terme. Je suis un investisseur long terme et je me doute que cela ne fait pas rêver les foules. Et pourtant, je suis un impatient! Alors pourquoi le long terme?

1- Quand vous commencez avec un faible capital et/ou de faibles revenus comme moi, vous ne pouvez viser que le long terme pour s’enrichir. Malheureusement oui, à moins d’avoir un don sur un domaine particulier. Par la magie des intérêts composés, vous faites grossir votre faible capital de départ en petit trésor de guerre à terme. Pour information, un capital est placé à intérêts composés lorsque les intérêts de chaque période sont incorporés au capital pour l’augmenter progressivement et porter intérêts à leur tour (définition de wikipedia). L’une des forces du long terme est celle-ci pour qui sait être patient. Mais ce n’est pas la seule.

2- Le long terme permet d’atténuer les risques. Je ne dis pas que ceux-ci sont annihilés car un investissement court ou long terme a forcément une part de risques. Le court terme en jours, semaines ou mois tend vers la spéculation. Et qui dit spéculation dit risque important. Vous allez me dire à juste titre que la spéculation permet d’obtenir des gros bénéfices. Oui mais pour combien de perdants? Pour quel état de stress? D’ailleurs, un spéculateur n’est pas un investisseur. Un investisseur est comme un entrepreneur, il investit sur un projet long terme car il y croit. La bourse et l’immobilier connaissent des cycles plus ou moins longs. A vous de profiter des baisses …

3- Le long terme permet d’optimiser la diversification. Le court terme centralise le capital initial et son attention pour des gains rapides. Le long terme permet d’investir sur plusieurs supports sans monopoliser l’un ou l’autre. Par l’effet de levier du crédit dans l’immobilier ou la récolte annuelle (trimestrielle si vous avez des valeurs américaines) des dividendes, votre potentiel reste intact.

Bien évidemment, le Graal est de pouvoir combiner les deux. Sa puissance est dès lors considérable. Mais quand on commence dans le monde de l’investissement, il est essentiel de privilégier le long terme. Il sera temps, au bout de quelques années, de faire des « coups ».