Acheter un bien déjà occupé et loué

Un investisseur immobilier malin se doit d’acheter des produits à potentiel ou des produits décotés. C’est sur ce dernier point que je vais rédiger cet article. Car oui, acheter un bien déjà occupé permet d’obtenir une décote du prix qui va de 0%  à environ 40%. Comme je le dis souvent, un prix très bas n’est sans doute pas anodin. Il existe des raisons.

Pourquoi 0%?

Acheter un bien déjà occupé et louéC’est très simple. L’achat d’un petit produit est un achat pour le rendement. Le fait qu’il soit loué ne change pas le prix. L’investisseur souhaite louer ce type de bien, donc si le bien est déjà loué, cela ne le dérange pas sauf exceptions. En définitive, les chambres de bonne, studios ou T1 ne connaissent pas de décote concernant le prix. Qui négocie le prix d’un studio avec un rendement de 7% en arguant du fait que l’appartement est déjà loué? Bien évidemment, personne.

Pourquoi 10 à 20%?

Cette décote s’applique pour des logements qui ne sont pas des produits de rendement. Il s’agit donc de grands appartements avec plusieurs pièces ou de maisons. Qui sont intéressés par ce type de biens? Normalement pas les investisseurs mais des familles qui souhaitent se loger, qui souhaitent avoir une résidence principale. Par conséquent, le logement doit être vide pour satisfaire leur besoin. Pour vendre, le vendeur doit donc accepter une baisse de prix. La décote fluctue en fonction de la durée restante du bail. Plus la fin du bail est proche, plus la décote est moindre. L’inverse s’applique aussi. De plus, la décote dépend aussi du niveau du loyer par rapport au marché. Si le loyer est bas, la décote est encore plus accrue. Si le loyer est dans la norme du marché, la décote sera nulle.

Pour information, lorsque le bailleur donne à son locataire un congé pour vendre (au moins 6 mois avant la fin du bail), le locataire possède un droit de préemption. Pour plus d’infos, cliquez sur ce lien: http://www.capitalstory.fr/le-droit-de-preemption-dun-bien-immobilier/

Un investisseur immobilier malin se doit d’acheter des produits à potentiel ou des produits décotés. C’est sur ce dernier point que je vais rédiger cet article. Car oui, acheter un bien déjà occupé permet d’obtenir une décote du prix qui va de 0%  à environ 40%. Comme je le dis souvent, un prix très bas n’est sans doute pas anodin. Il existe des raisons.

Pourquoi 0%?

C’est très simple. L’achat d’un petit produit est un achat pour le rendement. Le fait qu’il soit loué ne change pas le prix. L’investisseur souhaite louer ce type de bien, donc si le bien est déjà loué, cela ne le dérange pas sauf exceptions. En définitive, les chambres de bonne, studios ou T1 ne connaissent pas de décote concernant le prix. Qui négocie le prix d’un studio avec un rendement de 7% en arguant du fait que l’appartement est déjà loué? Bien évidemment, personne.

Pourquoi 10 à 20%?

Cette décote s’applique pour des logements qui ne sont pas des produits de rendement. Il s’agit donc de grands appartements avec plusieurs pièces ou de maisons. Qui sont intéressés par ce type de biens? Normalement pas les investisseurs mais des familles qui souhaitent se loger, qui souhaitent avoir une résidence principale. Par conséquent, le logement doit être vide pour satisfaire leur besoin. Pour vendre, le vendeur doit donc accepter une baisse de prix. La décote fluctue en fonction de la durée restante du bail. Plus la fin du bail est proche, plus la décote est moindre. L’inverse s’applique aussi. De plus, la décote dépend aussi du niveau du loyer par rapport au marché. Si le loyer est bas, la décote est encore plus accrue. Si le loyer est dans la norme du marché, la décote sera nulle.

Pour information, lorsque le bailleur donne à son locataire un congé pour vendre (au moins 6 mois avant la fin du bail), le locataire possède un droit de préemption. Pour plus d’infos, cliquez sur ce lien: http://www.capitalstory.fr/le-droit-de-preemption-dun-bien-immobilier/